PrEP Prévention VIH

11 questions et réponses sur la PrEP

1. La PrEP, c'est quoi au juste?

PrEP est l’acronyme de prophylaxie pré-exposition. La prophylaxie est une méthode visant à prévenir l’apparition ou la propagation d’une maladie. 

La PrEP est une nouvelle stratégie de prévention qui permet à une personne séronégative de réduire son risque de contracter le VIH en prenant des médicaments antirétroviraux.

2. En quoi cette stratégie de prévention du VIH me concerne-t-elle ?

La PrEP s’adresse à toutes les personnes séronégatives exposées à un risque réel de contracter le VIH :

  • Si vous avez plusieurs partenaires et que vous n’utilisez pas systématiquement le condom lors de relations sexuelles avec un ou plusieurs partenaires
  • Si votre partenaire est infecté(e) au VIH et pas encore traité(e)
  • Si vous utilisez des drogues par injection mais pas toujours avec des seringues et aiguilles neuves ou stérilisées

La prise de la PrEP doit toujours être supervisée par une équipe médicale. Si vous pensez être un bon candidat pour la PrEP ; parlez-en avec votre médecin.

3. Est-ce que la PrEP contient du virus comme un vaccin contre la grippe ?

Non ! Il n’y a pas de VIH dans la PrEP. Ce n’est pas un vaccin. 

Ce médicament contient 2 antirétroviraux qui bloquent le cycle de réplication du VIH, l’empêchent de se multiplier dans le sang et de contaminer l’organisme (les mêmes sont utilisés pour combattre le VIH chez les personnes infectées).

4. Est-ce que la PrEP est vraiment efficace ?

Les plus récents résultats de recherche montrent que la PrEP permet de réduire de 92 % les risques d’infection au VIH, quand le traitement est strictement observé. 

En 2015, l’Organisation mondiale de la santé recommande que la PrEP fasse partie intégrante d’une stratégie globale de lutte contre le VIH, en combinaison avec l’utilisation du condom et le dépistage régulier.

5. Si j’utilise toujours un condom, pourquoi devrais-je aussi prendre la PrEP ?

La PrEP ne remplace pas le condom. La PrEP est une protection supplémentaire contre le VIH.

En cas de relations sexuelles sans condom, même occasionnellement, la PrEP agit comme mode de protection.

6. Est-ce que la PrEP va me protéger contre les autres ITS ? Est-ce que je pourrai abandonner le condom ?

Ce n’est pas recommandé ! La PrEP n’est efficace que pour prévenir le VIH. C’est pourquoi vous devriez utiliser le condom, même si vous suivez ce traitement comme prévention.

7. Je suis transsexuel(le) ou transgenre, est-ce que la PrEP sera efficace pour moi ?

Aucune contre-indication n’a été soulevée jusqu’à présent mais on dispose de très peu de données sur cette question.

8. Est-ce que je vais avoir des effets secondaires en prenant la PrEP ?

Le traitement peut provoquer des effets secondaires bénins, comme des nausées ou des maux de tête, surtout au début du traitement. La plupart des effets secondaires sont de courte durée. Il est important d’en discuter avec le médecin.

Même s’ils sont rares, d’autres effets secondaires plus sérieux peuvent survenir avec la PrEP; d’où la nécessité d’effectuer un bilan sanguin au préalable et par la suite.

Les personnes sous PrEP doivent être suivies tous les 3 mois pour :

  • Effectuer un bilan sanguin
  • Faire des tests de dépistage du VIH et des ITS
  • Évaluer le niveau d’adhérence au traitement
9. Si je bois de l’alcool ou que je consomme des drogues, est-ce que la PrEP reste efficace ?

L’usage d’alcool ou de drogue n’affecte pas l’efficacité de la PrEP mais augmente le niveau de toxicité.

D’ailleurs, si vous devez prendre des médicaments, vous devriez aviser le pharmacien. Certains médicaments comme les anti-inflammatoires (advil, naprosyn, entre autres) sont déconseillés. Le tylenol est recommandé.

10. Je crois avoir été en contact intime avec une personne qui vit avec le VIH. Est-ce que la PrEP peut m'aider ?

Vous pensez avoir eu des relations sexuelles avec une personne vivant avec le VIH, ou le condom a brisé lors d’une relation sexuelle avec une personne dont vous ignorez le statut sérologique.

Si vous êtes déjà sous PrEP, il est fort probable que le traitement vous a protégé.

Si vous n’êtes pas sous PrEP et que la relation à risque a eu lieu il y a moins de 72h, contactez le médecin qui vous prescrira la prophylaxie post-exposition (PPE). Il s’agit d’un traitement d’un mois qui réduit les risques que le virus se développe dans votre organisme.

11. Où obtenir la PrEP ?

Si vous pensez à utiliser la PrEP, parlez-en au médecin. Il évaluera si la PrEP est indiquée dans votre situation.


Cliniques de PrEP

Logo_LACTUEL_WEB_fond_fonce

Prenez rendez-vous avec une infirmière et un médecin qui répondront à vos questions.

ICI

PrEP ou PPE

Logo_Clinique_A_WEB_sur_fonce

Vous pensez être un candidat pour la PrEP ou la PPE? Prenez rendez-vous maintenant dans notre centre de santé sexuelle.

ICI

PPE

PROPHYLAXIE POST-EXPOSITION SEXUELLE

ici